This Fdumontet 2000Home Xoops Fdum.
 
Qui est en ligne
3 utilisateur(s) en ligne (2utilisateur(s) en ligne sur Articles)

Membres: 0
Invités : 3

plus...
Le p'tit dernier
Val
Val
19-01-2019
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Infos du site
Administrateurs
Fdum
Fdum

« 1 2 (3) 4 5 6 ... 32 »
Posté par Fdum sur 31-01-2019 21:23:43 (37 lectures)
Image redimensionnée

Le 3 février 1976, à Djibouti, à 7 heures du matin, un car de ramassage scolaire transportant trente et un fils et filles de militaires français est pris en otage par une équipe de militants indépendantistes du Front de libération de la Côte des Somalis en Territoire français des Afars et des Issas (TFAI). Arme au poing, ils font irruption à l’intérieur et forcent le chauffeur à conduire le véhicule jusqu'à un no man’s land à Loyada, un village situé à la frontière entre Djibouti et la Somalie. Pour les enfants, c’est le début de trente-six heures d’un enfer qui finira tragiquement. Les terroristes exigent l’indépendance immédiate de Djibouti. S'il n'ont pas ce qu'ils demandent, ils menacent d'égorger les otages.

Sur place, les forces armées françaises sont rapidement sollicitées, notamment la 2ème compagnie du 2ème régiment étranger de parachutistes et les auto-mitrailleuses légères (AML). Le lendemain au matin, le 4 février, le ministre des Armées envoie neuf tireurs d’élite du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) commandée par le lieutenant Christian Prouteau. Des gendarmes stationnés à Maisons-Alfort, dont presque personne n’a parlé jusqu’ici et qui sont des spécialistes du tir militaire. Une fois arrivés sur place, ces neuf tireurs se positionnent à environ 180 mètres du bus en attendant les ordres. En même temps, des soldats somaliens s'installent des deux côtés de la frontière.

En salle depuis le 30/01/2019
Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Posté par Fdum sur 23-01-2019 21:30:00 (21 lectures)
Image redimensionnée


La Mule est inspiré de la vie de Leo Sharp (Earl Stone dans le film), vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier est devenu dans les années 80 le transporteur de drogue le plus âgé et le plus prolifique du Cartel de Sinaloa. "La meilleure mule de l’histoire du cartel de Sinaloa était celui auquel on s’attendait le moins : un vieux monsieur de 90 ans qui voyageait pour son travail. Ils l’adoraient. Ils le recevaient comme un roi et le laissaient faire ce qu’il voulait. C’est à partir de là que j’ai commencé", explique le scénariste Nick Schenk.

En salle le 23/01/2019...
Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Posté par Fdum sur 23-01-2019 08:39:24 (23 lectures)
Image redimensionnée



En salle le 30/01/2019


Le retour des familles Verneuil et Koffi au grand complet !
Claude et Marie Verneuil font face à une nouvelle crise.
Leurs quatre gendres, Rachid, David, Chao et Charles sont décidés à quitter la France avec femmes et enfants pour tenter leur chance à l’étranger.
Incapables d’imaginer leur famille loin d’eux, Claude et Marie sont prêts à tout pour les retenir.
De leur côté, les Koffi débarquent en France pour le mariage de leur fille. Eux non plus ne sont pas au bout de leurs surprises…
Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
CINEMA -  

YAO

Posté par Fdum sur 22-01-2019 15:43:00 (17 lectures)
Depuis son village au nord du Sénégal, Yao est un jeune garçon de 13 ans prêt à tout pour rencontrer son héros : Seydou Tall, un célèbre acteur français. Invité à Dakar pour promouvoir son nouveau livre, ce dernier se rend dans son pays d’origine pour la première fois. Pour réaliser son rêve, le jeune Yao organise sa fugue et brave 387 kilomètres en solitaire jusqu’à la capitale. Touché par cet enfant, l’acteur décide de fuir ses obligations et de le raccompagner chez lui. Mais sur les routes poussiéreuses et incertaines du Sénégal, Seydou comprend qu’en roulant vers le village de l’enfant, il roule aussi vers ses racines.

Image redimensionnée

Sortie le 23/01/2019
Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Posté par Fdum sur 07-12-2018 19:54:03 (54 lectures)

Image redimensionnée


Sous le règne de Napoléon, François Vidocq, le seul homme à s'être échappé des plus grands bagnes du pays, est une légende des bas-fonds parisiens. Laissé pour mort après sa dernière évasion spectaculaire, l'ex-bagnard essaye de se faire oublier sous les traits d'un simple commerçant. Son passé le rattrape pourtant, et, après avoir été accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, il propose un marché au chef de la sûreté : il rejoint la police pour combattre la pègre, en échange de sa liberté. Malgré des résultats exceptionnels, il provoque l'hostilité de ses confrères policiers et la fureur de la pègre qui a mis sa tête à prix...

Le 19 décembre 2018 en salle


Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -